HomeAssistant vs Jeedom

Jeedom vs HomeAssistant

J’utilise Jeedom depuis 2015 soit environ 6 ans. Jeedom proposait un système novateur sans équivalent à ma connaissance dans le monde : le faire de regrouper plusieurs technologies domotiques simplement et de façon accessible (que ce soit techniquement ou du côté du portefeuille). J’arrivais avant d’une ZiBase qui était un super produit mais la société qui le produisait se moquait complètement des retours précieux de ses clients. Les grands groupes dépensent des millions pour avoir du feedback de ses clients, Zodianet n’en avait pas besoin car elle a une connaissance omnisciente de ce qui est bon pour ses clients. (On voit encore un peu de rancœur non ? :))

Aujourd’hui, c’est dans un tout autre état d’esprit que je quitte Jeedom. Aucune amertume, au contraire, c’est plutôt un petit pincement au cœur que j’ai ! Cela dit, pourquoi pas y revenir plus tard si les choses changent ?

Pourquoi quitter Jeedom ?

Une V4 décevante

J’ai démarré avec la V2 de jeedom. La V3 a pris quelques mois à venir, avait quelques changements cassants mais rien de dramatique. Cela fait une éternité que l’on attendait la V4. Plus le temps passait, plus les attentes étaient fortes. Lorsqu’elle est enfin sortie, pleins de plugins ne fonctionnaient plus ou ne fonctionneraient plus. J’ai donc encore attendu quelques mois pour finalement faire la migration. Malgré des efforts indéniables de l’équipe de jeedom pour sécuriser cette étape, cela s’est très mal passé. La mise à jour se fait et plus rien ne fonctionne, plus de page web. Il semble qu’il y avait un conflit entre différentes versions de php mais je n’ai jamais eu le fin mot de l’histoire. J’ai du réinstaller un système de zéro en v4 et y déployer un backup de v3 puis refaire une fausse migration et bricoler encore certains paquets php dans le système pour réussir à avoir une solution qui refonctionne.

Beaucoup de sueur (plusieurs jours de boulot et je suis développeur informatique !) pour avoir enfin la V4. Qu’est-ce qu’il y a de nouveau sur la v4 qu’il n’y avait pas en v3 ?

  • des « nouveaux design » (exit les bords ronds, on passe au carré !)
  • disparition des widgets, ou plutot intégration au système. Ce qui a cassé tous mes widgets perso.
  • amélioration de la page des scenarios mais on ne règle toujours pas LE problème qui ***** tout le monde : le déplacement des blocs
  • d’autres choses sous le capot dont une amélioration de performance

Une expérience mobile qui stagne

Comme beaucoup, je n’ai jamais réussi à me faire à l’application mobile proposée par jeedom. C’est beaucoup d’effort pour refaire une vue mobile alors que je me suis déjà bien fatigué à faire le travail sur desktop. Tout ne fonctionne pas en mobile, on a une expérience bien différente du fixe.

Quotidiennement, j’utilisais donc la webapp que je trouvais plus consistante avec le fixe couplée avec du telegram pour avoir des notifs.

Une ergonomie à parfaire

L’ergonomie de jeedom n’a pas beaucoup bougé depuis que je m’en sers. Le bouton « sauvegarder » en vert, parfois en haut, parfois en bas, parfois à droite, parfois inversé avec le bouton annuler, parfois avec une icone, parfois non, parfois gros, parfois petit …

La plupart des choses se configurent à l’aide de tableaux difficiles à comprendre. Par exemple dans un virtuel :

Virtuel qui ne sert d’ailleurs qu’à faire de l’affichage dans un dashboard.

Il est difficile de comprendre de prime abord ce qu’il faut mettre dans « sous-type » ou dans « paramètre » et même après 5 ans d’usage, je ne comprends encore pas tout …

Que se passe-t-il avec les types génériques ?

Ce qui est une force de jeedom s’est arrêté en plein vol : le fait d’harmoniser différentes solutions et/ou protocoles domotique. Grace à jeedom, on peut allumer une prise zwave sur une détection de mouvement zigbee et envoyer une notif telegram nativement. C’est fantastique ! Cependant on a toujours des comportements et des affichages différents en fonction des techno ou des objets. Une prise est une prise, qu’elle soit zwave, zigbee, chacon ou autre. Hé bien parfois, on a un widget avec une certaine forme, parfois d’une autre forme. En fonction du widget, on a 1 bouton toggle ON/OFF qui se met à jour en fonction de l’état, parfois ils sont dissociés sans que l’on comprenne pourquoi, ni que l’on ait le choix.

Les types génériques sont arrivés dans jeedom depuis plusieurs années (grâce à l’application mobile si j’ai bien compris). C’est une des forces de home assistant aujourd’hui et une faiblesse majeure de jeedom à présent alors qu’on était en avance. Sans imposer cela dans le système, on ne pourra pas afficher une harmonie et une consistance.

Un système fermé

Jeedom est en partie open source, en partie fermé. Cela ne pose pas de problème au début : le produit est nouveau et fonctionne bien, le tout contre quelques euros, tout le monde est content.

Lorsque les développeurs se désintéressent des plugins car ils sont passé à autre chose, hé bien on est coincé. Un système de passage en legacy est proposé par l’équipe pour essayer de régler ce soucis. Cela ne fonctionne pas très bien pour avoir vécu l’expérience dernièrement d’un plugin que j’ai payé et qui ne fonctionne plus suite à une mise à jour pourtant qualifiée de mineure sur le core jeedom.

Pourquoi aller vers HomeAssistant ?

Après tout, il y a d’autres systèmes : fibaro, eedomus, home bridge …

La communauté et l’open source

Home Assistant est open source. Vous pouvez trouver toutes les sources sous github. Il n’est pas lié à un matériel. La communauté est extrêmement active avec des mouvements de code toute les minutes et elle est surtout mondiale. La communauté de jeedom est très forte, c’est une des réussites de jeedom, cependant elle n’est « que » française. Jeedom n’a pas réussi à passer à l’international. (sauf en Inde ?!)

Il en résulte que lorsque vous avez 1 développeur motivé sur jeedom, il y en a 25 sur home assistant si on fait un bête produit en croix. En réalité c’est plus que cela car 85% des francophones sont en Afrique, qui s’intéresse quand même moins à la domotique que l’Amérique du Nord, le reste de l’Europe ou l’Asie à l’heure actuelle 🙂

Cette plus grande communauté produit ainsi plus de fonctionnalités, comme par exemple l’intégration de ring que je n’attends plus sur Jeedom 🙂

Intégration

HomeAssistant propose son propre OS, basé sur debian. Il n’est pas obligatoire si je ne m’abuse mais est fortement conseillé. Cela permet notamment de bénéficier de fonctionnalités natives extrêmement robustes dans le Supervisor.

Beaucoup de fonctionnalités sont nativement intégrées dans le coeur de home assistant comme par exemple la communication bluetooth, la gestion de présence, les connexions mobiles ou un grand nombre de protocoles constructeur. Il y a un grand nombre d’ « intégrations » proposées gratuitement par la communauté.

Tous ces intégrations sont ajoutées dans le système à l’aide de types génériques comme par exemple ici pour les différents capteurs disponibles ou bien ici pour les différents types d’ouvrants ou encore ici pour les différents types d’interrupteurs.

Ces différentes intégrations, grâce à leur type générique, s’intègrent parfaitement dans des tableaux de bord appelés lovelace que l’on peut copieusement personnaliser à volonté. On peut même afficher un appareil que s’il est dans un état comme par exemple afficher uniquement les fenêtres actuellement ouvertes.

Jeedom vs Home Assistant : verdict ?

Après plusieurs semaines, je peux déjà vous donner un comparatif objectif entre les 2 solutions. Je ferai un autre article détaillant la migration en tant que telle.

Langue

Jeedom est en français, que ce soit dans l’interface, la doc, ou la communauté ou le support. Même s’il y a des petites bulles international, c’est plutôt marginal.

Home Assistant est principalement en anglais, que ce soit au niveau de la communauté ou bien de la documentation. Cela ne me pose pas de problème personnellement, cela peut en rebuter certains. L’interface est globalement bien traduite en français même s’il reste encore un peu d’anglais parfois dans certaines intergrations.

Usage quotidien

Je trouve Home Assistant plus facile à utiliser quotidiennement, principalement car il y a un effort important d’ergonomie et de consistance. Les boutons ont tous la même forme. Les choses peu importantes ou complexes sont masquées dernière des boutons avancés. Il est très facile de se faire des dashboard avec des tuiles personnalisées.

Home assistant est plus réactif que Jeedom, même en v4. C’est impressionnant.
Exemple d’usage :

  • bouton zigbee pour bouger un volet zwave,
  • détecteur de mouvement zwave/zigbee qui active une lumière zwave
  • ouverture d’une fenêtre qui s’affiche dans l’application

Home assistant propose une application mobile native qui propose la même expérience que sur l’application de bureau. Besoin de créer une automatisation (scenario) depuis le lit ou le café ? Pas de pb, ca se fait en 1 min sous l’application mobile.

Exemple d’un dashboard. Voyez « Ouvertures » qui intègre des volets et des portes et fenêtre de technologies différentes (zwave, zigbee). Voyez également « lampadaire du fond » qui est débranché.

Onboarding ou découverte de la solution

Utilisant jeedom depuis 5 ans, mon retour est un peu biaisé forcément. Je trouve jeedom plus simple sur certains points comme par exemple sur la visualisation des historiques ou la gestion de l’alarme (même si je me souviens avoir un peu galéré également).

Globalement, au moins tout ce que j’avais sous jeedom, j’ai pu le retrouver au moins aussi bien sous home assistant.

J’ai eu beaucoup de difficultés à écrire ma première automatisation sous home assistant (équivalent de scénario jeedom). J’ignorais qu’il y avait un assistant dans la page web et je me suis arraché les cheveux à le faire avec du code. J’ai fini par réussir mais avec beaucoup de frustration et plusieurs heures. Je l’ai depuis refait en 5 min à l’aide de la page web, en beaucoup plus simple !

Accessibilité

Jeedom est globalement plus accessible au grand public que Home Assistant à l’heure où j’écris ces lignes. Il faut écrire du code (de la configuration yaml principalement) dans home assistant. Ce n’est pas donné à tout le monde, sans être non plus hors de portée d’une personne qui ne sait pas développer.

Un développeur s’amusera plus sous home assistant et pourra y faire plus de choses plus simplement qu’avec Jeedom.

Points positifs de Jeedom

Certains systèmes français ne sont disponibles que sous jeedom (exemple : IPX800 ou legrand eco compteur) mais il est possible de faire assez facilement des équivalents pour intégrer au système.

Je trouve la gestion des historiques plus accessibles même si j’ai récemment découvert grafana + influxDb et cela à l’air beaucoup plus puissant que les outils proposés par jeedom !

Conclusion

Vous l’aurez compris, je suis emballé par Home Assistant. Je pense que c’est une solution qui a plus d’avenir que Jeedom aujourd’hui. Il ne s’agit pas de démolir Jeedom ou de vous pousser vers home assistant. Jeedom est une bonne solution qui est aboutie aujourd’hui et bien intégrée au marché de la domotique française. Je pense simplement que aujourd’hui, Home Assistant a plus d’avenir que Jeedom.

Je trouve Home Assistant plus agréable à utiliser au quotidien, plus harmonieux et plus rapide.

Dans un prochain article, je vous raconterai ma migration et vous présenterai plus en détail home assistant.

2 thoughts to “Jeedom vs HomeAssistant”

  1. Pour ceux qui cherche de l’aide en FR il y a HACF.fr une communauté francophone autout de Home Assistant avec plusieurs medias de communication (site, forum, discord, groupe facebook, devellopeurs, awesome list, etc.

    Et aussi une association loi 1901 pour qu’elle puisse perdurer dans le temps.

    https:// hacf.fr
    Https:// forum.hacf.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *