Test de Jeedom

Au moment où j’écris ces lignes, cela fait plus de 6 mois que j’utilise Jeedom au quotidien. Cela semble donc être le bon moment pour vous faire partager mon expérience !

Qu’est ce que Jeedom ?

Jeedom s’approche d’un système d’exploitation domotique. Il s’agit d’un logiciel qui permet d’interagir avec de nombreux protocoles domotiques, physiques ou virtuels et de programmer le tout en fonction de règles simples ou très complexes.

Architecture

Techniquement

Le logiciel s’installe sur une debian par défaut, mais peut à priori s’installer facilement sur n’importe quelle distribution Linux, il y a même un conteneur Docker.

Celui ci est principalement développé autour d’un noyau PHP bavardant avec plusieurs démons, le tout repose sur une base MySQL.

Concept d’abstraction

La différence avec les autres solutions domotique du moment repose sur le système d’abstraction interne. Les concepts de base (Allumer/eteindre pour prendre un exemple simple) sont abstraits afin de ne pas s’enfermer dans une technologie ou un protocole domotique. Ces concepts sont alors « concrétisés » par technologies à l’aide de plugins.

Exemple : le concept « Action d’allumer » est concrétisé (« implémenté » dans un langage d’informaticien):

  • en zwave en « Allumer, attendre un retour d’état, vérifier que le message est bien transmis, si non renvoyer le message via un autre noeud du réseau etc … »
  • en Chacon en « Donner l’ordre d’allumer et enregistrer l’état allumé »
  • en Philips Hue en « Demander au pont d’allumer l’ampoule  à une puissance de 250 et vérifier que l’ordre est bien exécuté par le pont »

Organisation interne

Chaque équipement (un module de détecteur de mouvement, une sonde de température, un interrupteur …) est classé dans une arborescence variable et peut être tagué.

Jeedom propose des « objets » (je trouve le nom mal choisit). Il s’agit de « conteneurs » pour vos équipements. La plupart du temps, on choisit d’organiser notre solution domotique géographiquement, comme par exemple :

  • Maison
    • Rez de chaussée
      • Séjour
      • Cuisine
    • Étage
      • Chambre
      • Salle de bain

On met alors chaque équipement dans ces objets en fonction de leur localisation, ce qui permet de s’y retrouver plus facilement.

Mais vous pourriez très bien choisir de classer comme ceci :

  • Racine
    • Sécurité
      • Détecteurs de mouvement
      • Détecteur de porte
    • Sondes
      • Température
      • Pluviomètre
    • Interrupteurs

Cette organisation est laissée à votre discrétion, ce qui est très appréciable !

Le système de plugins

Assurément, il s’agit d’une vraie innovation dans le domaine de la domotique, et qui est une des forces de Jeedom.

On reprend ici le concept des stores d’applications des smartphones (AppStore, Play store, Windows Store etc…). L’utilisateur dispose d’un système d’exploitation, qu’il peut enrichir avec de nouvelles fonctionnalités développées par des tiers moyennant une somme modique, ou pas.

Il est possible en un clic d’installer un plugin qui permet de fournir des informations météo, d’ajouter un protocole domotique ou un objet connecté au système et interagir avec celui ci de la même manière que n’importe quel autre protocole.

Cela permet donc à des tiers de développer des extensions au système et d’enrichir considérablement l’attrait de l’ensemble. Comme le google Play Store : plus il y a d’application sur un système, plus le consommateur va se diriger vers celui ci pour bénéficier de cette bibliothèque, ce qui augmente l’attrait de cette plateforme pour de futurs développeurs qui toucheront à leur tour plus de client …

On dénombre aujourd’hui déjà plus de 200 plugins sur le market Jeedom !

Si vous êtes développeurs, vous pouvez produire votre propre plugin et le soumettre à Jeedom pour le proposer à la communauté, gratuitement ou non.

Les scénarios

Comme chaque box domotique qui se respecte, vous pouvez créer des scenarios. C’est à dire produire une action en fonction d’une autre.

Jeedom propose 2 méthodes de créations : une simple et une avancée. Personnellement, je suis toujours en avancée et me suis habitué à son fonctionnement.

Métadonnées

Un scénario est défini par :

  • un nom technique  (ex : [Alarme][Active alarme périmétrique])
  • un nom à afficher (ex: « Activer l’alarme »)
  • un état de fonctionnement (arrété, en cours …)
  • un état : activé ou désactivé (un scénario désactivé ne pourra pas s’exécuter)
  • une visibilité : faut il pouvoir y accéder via une IHM ? ou est ce purement technique ?

Il peut etre déclenché :

  • par date
    plusieurs dates sont possibles (je ne crois meme pas qu’il y ait de limite)
    ex: tous les lundi à 2h + tous les jours à 15h + tous les 3 du mois sauf si c’est un dimanche …
  • par événement
    comme pour les dates, on peut ajouter autant de déclencheurs que l’on veut
    ex : une remontée de température + un appui sur une télécommande + une alerte d’un capteur d’ouverture de porte …)
  • ou une combinaison des deux.
Algorythme

Le système de création de scenarios est très agréable à utiliser. Peut etre pas aussi agréable que le système blocky de Zipato mais il est tout aussi complet.

On peut utiliser n’importe quelle boite « SI », « TANT QUE », etc et les encapsuler les unes dans les autres…

Sortant d’une box Zibase, c’est un pur bonheur : les possibilités sont infinies et facilement mises en oeuvre !

Suivi d’exécution

Il y a des logs ! Chaque éxécution de scénario est loguée précisément, chaque condition évaluée est notée! C’est un bonheur de débuguer un scenario dans ces conditions ! (cf paragraphe suivant)

Exemple : scénario de monitoring de machine à laver

Je vous invite à regarder ce court article que je rédige à côté dans un autre post pour plus de lisibilité.

Interfaces

A chaque équipement est affecté un widget, il s’agit d’une façon de présenter un équipement. Il existe de tres nombreux widgets, ceux par défaut me conviennent très bien. Vous pouvez aussi trouver de nouveaux widgets sur le jeedom market.

Jeedom propose plusieurs interfaces de bases :

  • Le Dashboard
    Il s’agit de tous les widgets de vos équipements visibles
  • Les Vues
    Un sous ensemble que vous choisissez et organisez de vos équipements, sous forme de widget ou de graphiques

Exemple de vue Jeedom

  • Les plans
    Vous organisez graphique l’affichage des widgets. Tres complet, vous pouvez par exemple faire le plan de votre maison et positionner les widgets en surimpression dessus.

    Avec un peu de travail, il est possible de faire de très belles choses, n’hesitez pas à aller jeter un oeil sur le concours de design jeedom

Ces interfaces sont adaptées pour ordinateur de bureau, mais il y en a également d’adaptée pour tablette ou smartphone sous forme de webapp pilotable au doigt.

Vous vous souvenez des plugins ? Hé bien il y en a un qui permet d’interagir avec Jeedom depuis l’application ImperiHome 

Le prix

Le sujet ne semble pas complètement sec, mais il semble que Jeedom s’oriente vers un système de « Pack ». Un pack « Community » permet une utilisation open source gratuite du produit, cela convient parfaitement à un particulier. Les packs supérieurs vous offriront plus de fonctionnalités et rendront gratuits des plugins qui sont payants avec le pack Community. Plus de détail en bas de cette page.

Pour ce qui est des plugin sur le market Jeedom, les prix sont plutôt abordables en allant de Gratuit à 8€ pour le plus cher actuellement.

Conclusion

Cet article me semble bien court tant il y a à dire sur le sujet !

Jeedom donne un souffle nouveau dans le monde de la domotique en proposant une solution simple à des problématiques compliquées. Cela permet à un néophyte de pouvoir faire rapidement des choses simples et à un informaticien chevronné de faire quasiment tout ce qu’il veut.

Son système de plugins téléchargeables sur un market dédié est une révolution sur une plateforme domotique ! Cela permet une évolutivité considérable de votre solution domotique en ajoutant (souvent gratuitement) de nouveaux plugins en fonction de vos besoins.

L’équipe de développement est passionnée, très réactive et à l’écoute de la communauté. Cela permet de créer un produit agréable et qui répond au besoin de ses clients.

La solution étant encore jeune, je craignais des plantages ou des bugs entraînant des comportements erratiques, cependant il n’en n’est rien. Je n’ai jamais constaté d’anomalies bloquantes ! Mon alarme s’enclenche toujours bien; lorsque je la teste, elle sonne toujours; mon thermostat se programme bien; mes lumières s’allument exactement comme je l’ai programmé, etc ! …

Bravo à l’équipe Jeedom et continuez ainsi ! Vous avez tout mon soutien !!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *